Passer aux informations produits
  • Jenny Hval - Apocalypse, girl Vinyl Record  (4184292419)
1 sur 1

Jenny Hval - Apocalypse, disque vinyle fille

Prix habituel
€16,95 EUR
Prix habituel
Prix soldé
€16,95 EUR

Voyez grand, fille, comme un roi, pensez grand. Le disque 2014 de Jenny Hval s'ouvre sur une citation de la poétesse danoise Mette Moestrup, et continue vers l'abîme. Apocalypse, girl est un récit hallucinatoire qui existe quelque part entre fiction et réalité, un rêve de fièvre post-opératoire, un timelapse coloré de mort et de renaissance, des gros plans de corps impossibles, le tout raconté à travers le langage de la musique pop impossible.

Lorsque la légende norvégienne du bruit Lasse Marhaug a interviewé Jenny Hval pour son fanzine début 2014, ils ont commencé à parler de films, et la conversation était si intéressante qu'elle lui a demandé de produire son prochain disque. Il s'est avéré que parler de film était un excellent point de départ pour la production d'albums. Les chansons de Hval se sont lentement étendues des boucles informatiques et des montages vocaux aux compagnons du groupe Håvard Volden et Kyrre Laastad et ont finalement explosé en collaborations avec Øystein Moen (Jaga Jazzist/Puma), Thor Harris (Swans), le violoncelliste d'improvisation Okkyung Lee et le harpiste Rhodri Davis. Tous ces musiciens ont deux choses en commun : ce sont des joueurs féroces avec une grande oreille pour l'intimité, et ils entendent la musique autant dans la fermeture d'une valise que dans une belle mélodie.

Et donc Apocalypse, girl est une bête très intime, très visuelle. Il rêve d'un vieux film de science-fiction où les choristes gospel sont des punks et dirigent le monde avec des pulsions auto-érotiques. C'est un doux bourdonnement d'un culte apocalyptique, un doux désir de dévotion collective, une ode au gros plan et aux désirs magnifiés et indisciplinés. Jenny Hval a développé sa propre vision du son intime depuis la sortie de son premier album en 2006. Son travail, qui comprend Innocence Is Kinky (Rune Grammophone), célébré par la critique en 2013, a progressivement intégré des livres, des installations sonores et des collaborations avec des poètes et des artistes visuels. . Pour Hval, le langage est central, toujours tiraillé entre le vulnérable, l'explosif et l'humiliation totale.

1. Grande taille
2. Prenez soin de vous
3. Cette bataille est terminée
4. Souterrain blanc
5. Le paradis
6. Pourquoi cela ?
7. Certains jours
8. Sabbat
9. Les anges et l'anémie
10. Terre Sainte